Quoi faire de ses retailles?

Lorsque nous bricolons souvent, nous nous retrouvons avec une foule de bouts de papier, de carton et autres dont nous ne savons trop quoi faire.  Dans un souci écologique, chaque fois où, dans le passé, j’ai tendu la main vers le bac à recycler ou pire, la poubelle, pour tout jeter (honte à moi!), je me retrouvais avec une boule dans la gorge provoquée par un sentiment de culpabilité.  D’abord, certains papiers valent cher et bien qu’il soit impossible de réaliser un projet sans toujours les utiliser à 100%, il devait exister une manière d’en faire quelque chose d’utile afin de leur offrir une deuxième vie.  Ensuite, souci écologique.  Éviter le gaspillage et surtout, avoir de la compassion pour l’arbre derrière le produit – tsé quand tu visualises un grand bouleau avec les yeux en larmes pleurant ce qu’il reste de sa vie en regardant tes mains pleines de bouts de papier, tu peux juste avoir de l’empathie (!).  Si les couturières ont su développer l’art de la courtepointe en utilisant leurs coupons de tissus pour aller au bout du rouleau, il me fallait trouver « la courtepointe » des papiers…  Et, en fait, c’est un peu de ce concept que ma solution est née!

 

D’abord, je les trie par couleurs.  J’ai trouvé sur le marché de très grands sacs plastique à glissière (Ziploc) qui offrent deux avantages : la transparence et la taille.  Leur transparence permet une activité de tri à la fin de notre session de bricolage : mes artistes classent les retailles par couleurs dans les divers sacs.  Taille minimum 5 cm par 5 cm, sinon, on parle d’économies de bouts de chandelle.  Si je jette un minuscule bout de papier, mon grand bouleau ne pleure plus, il comprend!  J’éduque ma bande de bricoleurs en début d’année en énonçant mes critères et le tour est joué pour la suite.  Et la grande taille des sacs permet d’accueillir les grandeurs non standard de papiers.

Je les classe par couleurs simples (primaires et secondaires : jaune, orange, rouge, bleu, vert, mauve), + rose, brun, noir et blanc.  Pour les couleurs nuancées, comme chair ou corail, j’y vais de la jugeote.  Si elles se rapprochent du orangé, va.  Jaune?  Va aussi.  Ça dépend vraiment de la nuance.  Et comme j’utilise souvent des papiers à motifs pour mes projets, je me garde aussi des sacs dits « thématiques », comme à l’Halloween par exemple.  Des orange à pois, noirs rayés, mauves damask, verts zigzag…  Tous dans le même sac pour l’an prochain.

Bon.  OK.  Et maintenant, on fait quoi de tout ça?  Eh bien, on développe d’abord le réflexe de penser à les utiliser dans nos projets futurs.  Avons-nous besoin de bandelettes de couleur, de petits bouts de blanc pour faire des yeux, du rouge pour faire des coeurs, du jaune pour des étoiles, du vert pour des feuilles, des bandelettes brunes pour troncs et branches?  Et on utilise au max.  Autre truc, et c’est celui que je préfère : on utilise les retailles pour créer des ornementations sur nos projets.  Genre contour en mosaïque.  Ou bandelettes collées sur les rebords.  Ou petites formes décoratives semées ici et là (j’ai beaucoup de poinçons donc je découpe des fleurs, des coeurs, des cercles, des flocons, v’voyez?)  Je mets mes artistes à contribution : « Gang, coupez-moi des petits carrés de ces bandelettes et classez-moi tout ça par couleurs dans mes super sacs! »   Oh, le bonheur quand je leur tend un poinçon.  Et ainsi vont mes petits retailles heureux entre les mains d’artistes inspirés et conscientisés.

Et vous, vous faites quoi de vos retailles?  Avez-vous des trucs à me partager?  En 2017, on ne peut plus se permettre de jeter le papier inconsciemment.  Il faut faire un petit effort et le réutiliser.  Pour ma part, depuis que je fais ça, j’ai baissé mes frais d’utilisation de matériel, augmenté ma créativité d’une coche, j’ai amélioré la qualité de mes projets en ajoutant une dimension ornementale et, surtout, mon beau grand bouleau ne pleure plus.  À la place, il me fait de l’ombre l’été, quand j’ai trop chaud.

Pourquoi?  Ben tout simplement parce qu’il est encore là!

Laisser un commentaire

L’outil clé en main pour les éducatrices et le préscolaire
Je veux ma trousse créative
GRATUITE!
Projets créatifs détaillés et imagés
avec activités pédagogiques complémentaires
TÉLÉCHARGER LA TROUSSE GRATUITE
Vous pouvez vous désabonner de la liste d'envoi en tout temps.
close-link