Bricoler, c’est comme cuisiner! Il suffit de s’organiser.

Lien étrange, penserez-vous. Et pourtant… Il y a tant de similitudes entre les deux. Examinons ça de plus près, voulez-vous?

 

Tableau cuisiner bricoler - Bricoler, c'est comme cuisiner!  Il suffit de s'organiser.

À la base, pour cuisiner, vous avez besoin d’une recette. C’est votre recette qui vous fournira toute l’information dont vous avez besoin, ralliant tout ce qui est cité plus haut, mais en le présentant de manière structurée et organisée : les quantités à prévoir, l’ordre à respecter, la préparation à faire, avec quel outil et dans quelles conditions, le temps de cuisson, la présentation même! Alors oui, vous avez compris, c’est la même chose pour un projet de bricolage : il faut une « recette », une méthode de travail, une feuille d’instructions.

Le but de cette comparaison est de dédramatiser votre crainte face aux séances de créativité et de vous aider à vous organiser. Car oui, ici comme dans beaucoup de domaines, l’organisation est le facteur clé de succès. Quand tout est prévu, le drame disparaît. Et rassurez-vous, il n’y a rien de compliqué dans tout ça, car j’entends déjà les plus réfractaires dire en envoyant les yeux au ciel : « C’est déjà assez compliqué comme ça, si en plus il faut que je planifie et que j’organise, merci très peu pour moi, la vie est trop courte…!!! » Bon. Ok. Alors vous avez deux choix :

  1. Vous pouvez cesser immédiatement de lire, vous êtes fermé à tout ceci, c’est ok, bonne journée et ça m’a fait plaisir de vous connaître. Allez faire ce qui vous fait plus envie et maximisez votre trop courte vie. Ou…
  2. Continuez de lire.
Tablier cuisiner bricoler - Bricoler, c'est comme cuisiner!  Il suffit de s'organiser.

Ah? Vous êtes toujours là? Super! Bravo pour votre courage et votre persévérance.

Voilà où la simplicité entre en jeu. Cette comparaison bricolage / cuisine m’a personnellement beaucoup aidée à organiser mes séances de bricolage avec les enfants. D’envisager le projet comme une recette à réaliser permet d’organiser le travail dans notre esprit car nous avons tous au moins une fois cuisiné une recette ce qui nous donne une petite idée de comment nous organiser. Pour certaines, vous pouvez même vous arrêter là : j’ai besoin de ceci, cela, ok, et dans cet ordre, ok, et avec tels outils et je pense m’en tirer en 20 minutes. Boom. Le scénario défile dans votre tête et vous êtes déjà organisée.

Mais pour d’autres, la plupart même je dirais, il est moins évident de scénariser et visualiser le tout. C’est pour vous que j’ai préparé le plan de travail que vous pourrez obtenir gratuitement en fin de document. Alors, on continue.

Votre point de départ, c’est votre résultat final. En cuisine, c’est le plat que vous souhaitez réaliser : un gâteau aux carottes. En bricolage, c’est l’œuvre que vous souhaitez réaliser : un soleil.

Partant de votre recette, vous décortiquez les aliments. De quoi ai-je besoin pour cuisiner un gâteau aux carottes? Idem pour votre soleil : de quoi avez-vous besoin pour le réaliser? Et la liste ainsi se crée. Sharpie noir pour le dessin, aquarelles pour le peindre, brillants pour le décorer.

Une fois que vous avez les ingrédients, les outils et ustensiles apparaissent d’eux-mêmes : tasse à mesurer, spatules, malaxeur… Pareil pour votre œuvre : pinceaux, bols d’eau, nappe…

Choisir son moule de cuisson équivaut à choisir son support : moule rond? Carré? Moule à pain? Alors pour notre soleil… Papier aquarelle, normal, cartonné? Vous ne vous y connaissez pas en supports? Prenez la base : papier normal. C’est aussi simple que ça. La simplicité est toujours gagnante.

Une fois que nous avons décidé tout cela, le projet est planifié à 80%. Il ne reste qu’à séquencer le travail. Quelle étape vient en premier et comment la réalisons-nous? Et en deuxième? Et en troisième et ainsi de suite. « Battre les œufs, ajouter le lait, ajouter la farine… », vous pigez? C’est ça! Pour notre soleil, on dessine d’abord au Sharpie sur la page de papier aquarelle. Ensuite, on peint avec les couleurs que nous avons choisies. Puis on laisse sécher et finalement, on rajoute la colle à brillants.

Souvent, en planifiant les étapes et en les décrivant, les accessoires ou outils complémentaires apparaitront : tiens, j’ai envie d’ajouter une image d’un soleil pour inspirer le dessin (ou le démonstrateur que vous aurez préalablement réalisé pour tester votre projet ce qui permettra à vos artistes de voir ce qu’ils s’apprêtent à réaliser!), des bols d’eau pour rincer les pinceaux avant de changer de couleur et, pourquoi pas, des lingettes pour les petites mains sales. Ah et, tiens, un endroit pour sécher les projets! Voyez? Vous êtes rendus pros!

Voilà, le tour est joué! On jette tout ça sur papier, bloc notes, cahier dédié, ordinateur, peu importe et tadam, bêtement comme une liste d’épicerie pour une recette, vous avez votre plan pour réaliser votre œuvre.

Et réaliser le bricolage est IDENTIQUE à réaliser une recette. On prépare et mélange les ingrédients à l’aide des ustensiles / outils, on suit la préparation et on arrive au résultat final : votre gâteau aux carottes / bricolage de soleil est prêt. Et comble des similitudes : les deux activités nécessitent le port du tablier!

Palette cuisiner bricoler - Bricoler, c'est comme cuisiner!  Il suffit de s'organiser.

Je sais. J’en entends encore plusieurs dire : « Je n’ai aucune connaissance des médiums, je ne sais pas ce qui sert à quoi ni comment l’utiliser, je me sens perdu(e)! » Et je comprends. Je suis sympathique à votre cause.

Si vous êtes sur ce site, il y a de fortes chances que vous ayez des enfants. Au moins un. Probablement d’âge scolaire. Qui pratique probablement une activité parascolaire. Le piano, le soccer, le hockey, la flûte à bec, le curling ou même, peut-être, les arts (Bravo! Bon choix celui-là! Hahaha… Ok. Redevenons sérieux). Ceci étant dit, il y a de fortes chances que de temps à autre vous deviez dire à votre enfant, découragé devant ses résultats tant scolaires que parascolaires, de ne pas abandonner. De persévérer. Que tout vient avec la pratique. Ahhhhh… Eh bien, Madame, Monsieur, je vous dis la même chose. Ce qui est bon pour eux, est bon pour vous. Ne vous découragez pas! Commencez petit : peinture à l’eau pure et simple. À force d’en faire, vous comprendrez les limites et possibilités. Ensuite, aventurez-vous un peu plus : acryliques. Pastels. Un mélange des deux. Et c’est ainsi, à force d’essais et d’expériences que vous en arriverez à développer l’intuition des possibilités. Il faut bien commencer quelque part!

Alors… Que vous reste-il à faire maintenant? Identifiez un projet facile. Analysez-le. Recrutez votre ou vos enfants et lancez-vous. Après tout, ils vous ont aidé à faire le gâteau aux carottes? Ils vous accompagneront certainement pour la réalisation du projet.

Bravo. Vous avez lu jusqu’au bout. Vous êtes un(e) persévérant curieux(se). Vous êtes un agent de changement. Vous voulez créer, bricoler, vous organiser, faire bricoler la marmaille. Vous vous sentez d’attaque maintenant? Alors voici mon conseil ultime pour vous assurer du succès de toute l’affaire : mangez le gâteau aux carottes… En bricolant votre projet! Ainsi, rien ne sera perdu et tout sera gagné!

Ah oui et, chose promise, chose due : cliquez ici pour votre guide de planification gratuit.  Bonne planification et surtout, bon appétit!  Maintenant, allez…  À vos marques, traits, bricolez!

Articles signature - Bricoler, c'est comme cuisiner!  Il suffit de s'organiser.

Laisser un commentaire

L’outil clé en main pour les éducatrices et le préscolaire
Je veux ma trousse créative
GRATUITE!
Projets créatifs détaillés et imagés
avec activités pédagogiques complémentaires
TÉLÉCHARGER LA TROUSSE GRATUITE
Vous pouvez vous désabonner de la liste d'envoi en tout temps.
close-link