Mes petits carnets fleuris

Certaines femmes ont un faible pour les chaussures.  D’autres, pour les parfums, les sacs à main, les bijoux.

Moi, je n’ai pas un faible, mais bien une OBSESSION.  Pour les carnets.  Surtout s’ils sont fleuris.  Car j’adore les motifs fleuris, je crois que vous l’aurez constaté (visitez mon Instagram si ce n’est pas le cas…)  J’adore les regarder, j’adore les dessiner.  Et J’ADORE plus que tout quand ils se retrouvent sur des magnifiques irrésistibles petits carnets.  Je magasine en librairie ou en papeterie et c’est immanquable, s’il y a de mignons carnets ou des cahiers fleuris, je les achète.  Je fonds.  J’en ai plein!  La plupart sont encore vides mais…  Je trouverai certainement de quoi les remplir.  Du moins, c’est ce que je me dis.  C’est l’élan qui justifie ma dépense.  Or, dans la réalité…

Sans blague, j’ai plein de carnets – oui, fleuris, ça va, j’ai compris! – mais ils me sont très utiles.  Car oui, je suis passionnée de créativité mais également d’écriture. J’adore écrire.  Sur tout et rien.  Juste pour le plaisir.  C’est thérapeutique.  Ça fait réfléchir deux fois : quand on l’écrit et quand on se relit.  Écrire, tout comme créer, est un beau mode d’expression.  Donc plein de carnets.  Revenons à nos moutons.

Carnet d’art : esquisses, gribouillages, jeux de peinture et d’essais, pratique, jet d’idées créatives, états d’âme sur fond d’art…

Carnet des « Choses à faire » ou « To do » : vous en avez tous.  Certains dans votre tête – à éviter autant que possible! – mais la plupart sur des tablettes, dans le cellulaire, ou comme moi, un joli petit carnet.

Carnet des « Petits Bonheurs » : pour écrire tous les petits bonheurs qui parsèment votre journée; boire un jus d’orange le matin en plein soleil, un je t’aime imprévu, un souper succulent.  Listez-les.  Ils comptent car en les additionnant, vous obtenez une vie de grand bonheur!

Carnet des « Idées et Projets » : ça, j’en ai plein.  Dans le sac à main, la voiture, le bureau, la chambre, le salon, le cellulaire…  Parce que quand l’idée ou le projet jaillit, il est pur et brut et il faut l’écrire, le noter avant de l’oublier.  L’IMPORTANT, Go Bricoleurs, c’est de se rappeler OÙ on a écrit le projet.  AHA!  Sinon, bof.  Inutile, la démarche.

 

Cahiers fleuris - Mes petits carnets fleuris

Carnet de « citations » : celui-là non plus, pas fleuri.  Mais bricolé par contre.  Les weekends d’hiver, au coin du feu, avec mes filles.  Sur fond de musique.  Tiens, je devrais inscrire ces moments dans mon carnet des « Petits Bonheurs »!

Carnet de « Gratitude » : pour remercier la Vie pour l’abondance, les petits cadeaux, la qualité de vie, l’amour, les liens, tout le beau et même le moins beau car il est souvent porteur de belles leçons grandissantes.  Il faut le reconnaître.

« Journal personnel » : les miens, vous serez surpris, ne sont pas fleuris.  Du moins, pas ceux du moment.  Ce sont des cahiers faits aux éditions Marabout avec des citations sur la page de gauche et sur celle de droite, un espace pour écrire.  « J’arrive pas à dormir » et « Tout va bien se passer ».  Je vide mon sac là-dedans et les situations apaisent ou font rire.  Inspirant.

 

Cahiers ouverts et fermes - Mes petits carnets fleuris

Carnets « d’Epicerie, de Notes » : ceux-là, on les passe.  Plates.  Et souvent même pas dans un carnet mais sur un bout de papier.

Carnet « Recettes » : oui, à la bonne vieille méthode.  À la main.

Ah!  Oui, et carnet « révolte » : (Non, non, je ne suis pas violente-full-metal-jacket! Rassurez-vous!)  Mais vous savez, quand on a besoin de ventiler la journée caca que l’on a eue?  Oui, il y a la chanson de Lisa Leblanc « Ma vie c’est  *&?* ».  Mais il y a aussi le carnet Révolte.  À l’aide de ce carnet, eh bien on « crache » nos émotions dans le cahier.  Bleuurrrhhhk. Rashkatapouing.  Flabberjinx.  Gizmatapouish. D’un jet, sans censure.  Et déjà, ça va mieux.  Essayez-le, c’est trrrrrès libérateur et même souvent…  Cocasse!  Après, on referme, et on oublie!

Le pire, c’est que la plupart de mes mignons petits carnets chou-chou sont tous commencés mais…  Parfois, ou plutôt rarement terminés.  Je crois que je souffre de carnetitte aiguë ce qui se décrit comme le besoin incontrôlable d’en posséder sans toutefois qu’il s’agisse d’une nécessité.  Hmmm…  Ça vous dit quelque-chose?  Chaussuritte aiguë, parfumitte aiguë, sachochitte aiguë…  Maladies pourtant peu souffrantes et Ô combien satisfaisante.  Dommage.

Bref, autant de carnets que de sujets possibles.  Oui, j’adore écrire autant que j’adore créer.  D’où les nombreux carnets d’écriture et de croquis.  Je rêve d’avoir suffisamment de temps pour les remplir tous, les pieds dans le sable, le verre à la main, la musique qui fredonne et la mer en bruit de fond.  Mais disons, pour le moment que je les remplis parfois, les pieds dans les chaussures, le verre oublié, la musique, oui, mais la mer…  On oublie!

Et vous, quel est votre dada?  Qu’est-ce qui vous fait craquer?  J’aimerais vous lire…  Écrivez-moi!  Et ce n’est pas un jeu de mots!!!

Peu importe, en autant que vous y trouviez du bonheur.  Petit.  Petit bonheur.  À écrire dans votre carnet…Fleuri?

Articles signature - Mes petits carnets fleuris

Laisser un commentaire

L’outil clé en main pour les éducatrices et le préscolaire
Je veux ma trousse créative
GRATUITE!
Projets créatifs détaillés et imagés
avec activités pédagogiques complémentaires
TÉLÉCHARGER LA TROUSSE GRATUITE
Vous pouvez vous désabonner de la liste d'envoi en tout temps.
close-link